Notre directeur élu conseiller international de l’Unima International

Topic2016

Lors du dernier Congrès UNIMA (Union International de la Marionnette, créé en 1929, associé a l’UNESCO) International de San Sebastian (28 mai – 3 juin 2016), le directeur de notre théâtre, de notre Musée et de notre festival, M. Dimitri Jageneau, a été élu avec 71 votes à la 3ème place des 10 futurs conseillers internationaux pour la période 2016-2020 sur 16 propositions de candidats.

Lire la suite

Piskanderlula-Hé, Josef

De l’art météorique de la marionnette, rencontre avec un couple de marionnettistes légendaires, Eva Ricarova et Frantisek Vitek.

2015-06-21 16.51.07
Piskanderlula

Tour à tour, métaphysique, animiste, religieux, cruauté de la matière et de l’objet, ou même de la marionnette, ou divagation/méditation de la marionnette à fils, à tringle et de la marionnette mécanique, art théâtral de la plus haute voltige dans un dénuement le plus extrême des passeurs d’art que sont ces deux monstres sacrés de l’art théâtral de la marionnette, ce spectacle au nom bizarre et étrange désarçonne l’image de la marionnette pour nous mener à une intemporalité, l’intemporalité magistrale d’un art mystérieux et d’un art des plus merveilleux, qu’est l’art de la marionnette. Lors d’un des spectacles joués au théâtre La Mama de New York dans les années 1980, quelqu’un s’est déjà écrié à la fin que si John Cage avait été marionnettiste, il aurait joué ce genre de théâtre.

Lire la suite

Sur les traces de Karagöz

karagoz

Exposition du Musée International de la Marionnette de Bruxelles, Théâtre Royal du Peruchet « Sur les traces de Karagöz, l’histoire d’un théâtre d’ombre »

Commissaires : Dimitri Jageneau et Fleur Alexandre
Installations scénographiques : Fleur Alexandre.

Dans le cadre d’une exposition sur le Karageuz turc au Musée International de la Marionnette (collections Peruchet) à l’occasion du festival Europalia Turquie 2015. L’exposition nous mène sur les traces du théâtre d’ombre. Plus de 25 marionnettes turques dont une grande partie est à l’origine la collection Jacques Chesnais seront mis en perspectives aves des ombres chinoises et des Wayang Sasak (Lombok, Indonésie), trésors de nos collections. D’autres ombres encore, les ombres du Togalu Gombaï Atta (Karnataka) jetteront des lumières sur l’origine de cet art de silhouettes.

Lire la suite